Un maison bleue, le Golden Gate Bridge, San Francisco est unique



C'est une maison bleue
Adossée à la colline
On y vient à pied, on ne frappe pas
Ceux qui vivent là, ont jeté la clé
On se retrouve ensemble
Après des années de route
Et l'on vient s'asseoir autour du repas
Tout le monde est là, à cinq heures du soir
San Francisco s'embrume
San Francisco s'allume
San Francisco, où êtes vous
Liza et Luc, Psylvia, attendez moi

San Francisco par  Chacha Aventurière ©

J'en ai rêve, peut-être trop, mais quand nous sommes arrivés à l'aéroport International de San Francisco, j'ai sautée de joie. Je bouillonnais d'impatience à l'idée de découvrir cette ville mythique. En plus, c'était la 1ere fois que j'étais si loin de la maison.

Cependant fraîchement débarqué de notre avion après 12h de vol de nuit, courbaturés, et épuisés, nous ne pensions qu'à une seule chose : dormir dans un bon lit. Ma tribu a alors  immédiatement pris la direction de notre hôtel à Millbrae pour se jeter dans les bras de Morphé. C'est après une bonne nuit que nous avons pris la direction de San Francisco. Bien sûr, j'avais lu tous les guides en long et large, et bien-sûr j’ai joué la fille sur d’elle en mode 100% California Vibes. Tee-shirt, short,baskets et lunette de soleil. Je ne comprenais pas les sourires moqueurs des autres touristes sur le parking de l'hôtel en jeans et blouson avec ce beau soleil.

San Francisco par  Chacha Aventurière ©

Lorsque nous sommes arrivés à Piers39, il m'aura fallu peu de temps pour comprendre que je n'avais pas du tout la bonne tenue. Même armé d’un chech et d'une veste en jeans, j'étais frigorifiée. Nous avons voulu alors nous réfugier dans un Macdo, mais vue le nombre de homeless qui le squattait, nous nous sentions pas du tout en sécurité. Finalement, nous sommes remontés en voiture et avons roulé, roulé et encore roulé, pour finir rattrapé par le brouillard. Frigorifiés et affamés, nous nous sommes finalement arrêtés dans un autre Mcdo en dehors de la ville. La déception pouvait se voir sur nos visages cernés. Ayant trouvé un peu de réconfort avec un bon Big Bag 100% made In USA, puis consulté Tripadvisor sur les activités dans les environs, nous avons pris la direction d’un centre commercial. Quoi de mieux qu’un peu shopping pour remonter le moral des troupes.

Bien entendu, j’avais prévu 2 jours à San Francisco avant de nous lancer à l’assaut de l’Ouest Américain, ce qui me rassurait un peu après notre jour 1 si pitoyable. 

Pour le jour 2, nous nous sommes équipés de sweet, jeans et chaussettes pour nous attaquer aux collines de San Francisco, Piers 39, Lombardo Street, le câble car, et pour finir le Golden Gâte. Le moment magique, le moment où intérieurement tu exultes de joie. Voir Lolipopo sauter littéralement de joie sur le Golden Gâte restera un moment inoubliable. Mais dans l'ensemble, on n’a pas accroché. Etais-ce dû au jetlag ? Au froid ? À l'idée que nous nous étions fait, à trop rêver nous avions peut être trop idéaliser San Francisco, j'en sais rien... mais la magie n'a pas opéré. Alors cette année, nous n’y passerons qu'une seule journée, le temps de nous remettre du voyage avant de filer vers à côté et longer le pacific. 

Cependant une chose à changer depuis 2014, une toute petite chose, mais qui a son importance ou plutôt son influence :  la communauté voyage de twitter. Des billets sur San Francisco j’en ai lu, des tweets, j'en ai échangé et là je me demande si finalement je n’aurai pas dû prendre 3 nuits quand même, et passer 2 jours à découvrir San Francisco.

Après avoir lancé un SOS à la communauté voyage, 5 nanas géniales m'ont dit banco ! Et voilà ... elles vous disent ce qu'elles aiment à San Francisco, pourquoi cette ville est magique à leurs yeux.

Ready ? Alors let's go !

San Francisco vu par Mitchka

San Francisco by Mitchka

Il y a des livres qui déclenchent des obsessions. En tout cas chez moi. Et lorsque je me suis plongée dans la lecture des Chroniques de San Francisco, petit à petit, le voyage est devenu une évidence, une obligation.

Et c’est ainsi qu’un jour de juillet, nous avons traversé le Golden Gate. Ce mercredi là restera à jamais synonyme de joie, d’enthousiasme, et d’euphorie. Aujourd’hui Chacha me demande d’écrire un texte sur ce que j’ai aimé dans cette ville... et j’ai une énorme envie de vous dire TOUT. Mais je connais un peu Chacha, et elle va râler si je ne me recentre pas, alors je vais devoir choisir...

Tous les quartiers sont à visiter, ils ont tous leur identité ; c’est pourquoi, j’ai décidé de non pas vous parler d’un quartier, mais d’une visite, celle de l’Académie des Sciences... le parcours commence 20 mille lieues sous les mers, et se termine dans la canopée... entre temps vous aurez testé le simulateur de séisme (impressionnant), fait un tour au planétarium (extraordinaire), et rêver comme un gosse au milieu des papillons.

Situé dans l'enceinte du Golden Gate Park, la California Academy of Science de San Francisco est l'un des plus anciens muséums des USA et l'un des plus importants. Ses nouveaux bâtiments, pensés par l'architecte Renzo Piano, sont, à eux seuls, un motif de visite : sa toiture végétale ou son dôme abritant la forêt équatoriale vous séduiront à coup sûr !

La visite n’est pas donnée, 35,95 $ les adultes, 25,95 $ les enfants... mais très sincèrement, ça les vaut. Il faut bien compter 4 h pour faire le tour du bâtiment ; je vous conseille d’acheter votre billet en ligne et d’y être à l’ouverture — 9 h 30 — pour pouvoir profiter avant l’arrivée en masse de la foule vers 11 h.


Mitchka
Fisch and Child

San Francisco vu par Christel


Quand on imagine la vie aux Etats-Unis, San Francisco s’impose très vite au hit des meilleures villes où il faut vivre ou même y passer.

Une maison bleue, adossée à la colline


Mon premier but quand je suis arrivée à San Francisco fut d’aller chercher la maison bleue de Maxime Leforestier. (La maison est située aux Haights) Forcément, je savais qu’elle était adossée à une colline mais pour le reste, les renseignements étaient quand même un peu épars. Heureusement, il m’a fallu un simple détour à l’office de Tourisme sur place pour gagner mes premiers renseignements. Stop ! N’imaginez pas un instant le nombre de fois que les dames à l’accueil ont du entendre la question… Je filais déjà vers la fameuse rue. Enfin, bref, moi, j’avais mon plan et j’étais bien décidé à venir à bout de cette ville où je venais m’installer pour quelques mois. En général, on conseille aux gens qui viennent à San Francisco 3 journées intenses de visites. Mais très sincèrement, aujourd’hui encore, après plus d’une année passée sur place, je me dis que ce n’est jamais assez pour profiter de cette ville.  

Stop aux idées reçues


On imagine aussi souvent un esprit baba cool propre à San Francisco. Et c’est vrai qu’aux premiers abords la ville donne cette impression. Mais quand on y vit, on se rend très vite compte que les babas cools n’ont plus leur place dans la ville. Le prix des loyers expliquant très certainement le fait que de plus en plus les gens habitent la banlieue plutôt que la ville même tellement tout est ultra cher. Pour ma part, j’habitais à ¾ d’heure de San Francisco.


Un brouillard omniprésent


On imagine très souvent San Francisco comme un lieu où il fait chaud et des belles plages pour les surfeurs. Alors désolée de briser ce mythe, mais en habitant sur place, je n’ai jamais réussi à tremper la pointe de mes orteils dans le Pacifique. La faute ? A la température ultra fraîche de l’eau. Préparez vous également à baigner sous un espèce de brouillard très pesant au fil du temps. Mais bon, malgré ces détails, il y a plein de supers quartiers avec des ambiances bien différentes les unes des autres. Parmi les immanquables, le Golden Gate Bridge.

San Francisco par Christel 

Golden Gate Bridge


C’est le fameux pont le plus célèbre des Etats-Unis ! Ce pont surgit d’un coup entre deux collines et au dessus du fameux brouillard dont je vous parlais plus haut. N’imaginez pas le traverser tranquillou. Vous allez sans aucun doute vous peler à cause d’un vent qui vous glacera les veines. Evidemment, le pont est payant pour les véhicules (30$/voiture en 2017).

Castro, le quartier gay de San Francisco


C’est le quartier gay de la ville, connu pour son grand drapeau arc-en-ciel, son engagement politique via Harvey Milk. Alors si vous ne connaissez pas l’histoire, je vous recommande de voir le film de Gus Van Sant avec un Sean Penn excellent. Bref, à l’époque, ce fut le lieu d’une lutte sans nom pour faire valoir ses droits pour les homosexuels. Dans tous les cas, la rue principale est très agréable, colorée. Il y flotte une ambiance agréable. Je vous recommande de faire une escale à la pâtisserie où on peut acheter des cookies et un cinéma où Brockeback Montain est encore à l’affiche.

Mission Dolores Park, pour la vue et pour se poser


Personnellement, j’aimais beaucoup aller à Mission Dolores Park. Un parc en haut d’une colline qui offre un joli point de vue sur la ville. Admirez également les maisons incroyables, à la fois cossues et cools. Certes ça grimpe pour arriver jusque là mais en haut, vous apprécierez la vue.



San Francisco par Christel 



Chinatown


Sincèrement, c’est pas forcément un lieu à voir mais un spot pour aller manger. Ici, c’est ambiance dragons rouges à fond. Il vous faudra passer par la Dragon Gate pour ensuite profiter  du made in China dans toute sa splendeur.



Filer aux Painted Ladies


C’est l’image symbole de San Francisco. Un passage obligé, en quelque sorte,  en haut de la colline d’où on peut admirer des maisons victoriennes alignées les unes à côté des autres.



San Francisco par Christel 


Avaler une glace à Hayes Valley


Impossible de ne pas profiter d’une pause gourmande au Smitten Ice Cream, un marchand de glace faites à la demande… La machine n’est pas de première jeunesse mais le lieu vaut le détour. L’ambiance dans ce quartier est très décontractée et très arty. ès bon café, avec des pâtisseries absolument délicieuses

Lombard street


Cette rue est connue dans le monde entier. Pourquoi ? parce qu’elle zigzague à mort. Si le lieu fait office de carte postale, il est aujourd’hui envahi de touristes, ce qui n’est pas génial


 San Francisco par Christel 

Alcatraz 


Impossible de ne pas aller visiter la prison d’Alcatraz quand on est de passage à San Francisco. Le lieu cultive tout le mystère approprié pour un endroit pareil.

A table !


Forcément San Francisco regorge de bonnes adresses, du plus chic au moins chic. Mais il y a toujours des endroits qu’on apprécie plus que d’autres. En l’occurence pour moi, la chose que j’ai le plus apprécié lorsque j’ai habité à San Francisco, c’est bien le brunch. J’avais trouvé quelques repères comme le Squate and Gobble  où les pancakes sont tops.

Au lit !


Alors forcément, je vous recommanderai plus de prendre un appart avec AirBnb pour pouvoir profiter de la ville. Vous trouverez de supers endroits selon votre budget.


De l’aéroport au centre-ville


L’aéroport est situé au sud de la ville, à une bonne vingtaine de minutes de voiture de North Beach mais attention aux bouchons et au trafic. Plusieurs options sont possibles :

  • le BART qui correspond au métro.
  • le bus
  • et la solution de fainéants : le taxi.
  • A faire : Une ballade en trolley, juste pour le symbole vintage. Ce funiculaire vous amène depuis Castro jusqu’au Wharf






Chirstel

San Francisco vu par Sylvie


Downtown ou Fisherman’s Wharf sont plats, vous l’avez remarqué? Les Sanfrancisciscains habitent plutôt sur les collines. Au coeur des quartiers résidentiels, nichés dans les vallées loin des sites touristiques se trouvent les villages de San Francisco. La place, les promeneurs, la boulangerie, la librairie… un commerce de proximité y fleurie avec une offre  originale et de qualité, c’est le règne du “small business”. Une marque avec plus de 3 magasins aux USA n'obtient pas, en principe, l’autorisation d’ouvrir dans ces "villages.”


Les choses changent rapidement et ces 4-5 dernières années ont vu l’immobilier s’envoler vers des prix de folie- vraiment : San Francisco est devenu en 2016 la ville la plus chère des USA. Cette réalité a fait perdre son sang froid à plus d’un propriétaire, plus d’un agent immobilier, sans parler des agences municipales qui distribuent les permis de construire ou sont en charge de ce marché.


Face à cela les habitants résistent et si certains seraient ravis d’avoir en bas de chez eux une grande marque internationale où prendre leur café, beaucoup préfèrent garder le charme de leur environnement.


En ce moment une marque de café de la région qui a connu un développement extraordinaire cherche à s’installer dans le Lower Haight, un quartier de bars où l’on va prendre une bière à l’happy hour. Il semblerait qu’un propriétaire mal intentionné ait rénové puis mis à la porte un café sympa qui était là depuis un vingtaine d’année pour cette grande marque. Les habitants se sont regroupés pour faire barrage arguant que la marque avait déjà 34 autres locations.


San Francisco par Sylvie
La commission en charge vient de rejeter la demande de la marque, la marque a fait appel…histoire à suivre et à lire un article en anglais paru dans la presse locale : 

http://www.hoodline.com/2017/05/after-neighborhood-opposition-planning-denies-blue-bottle-s-bid-for-lower-haight-location



Notre sélection des ces “villages dans la ville”où il fait bon flâner:

  • Fillmore Street : entre les rues Post et Jackson.
  • Hayes Valley : sur la rue Hayes entre les rues Franklin et Laguna
  • Cole Valley : petit “village” à l’intersection des rues Cole et Carl
  • Noe Valley : sur 24th Street entre Castro Street et Dolores Street

Sylvie
Esprit San Francisco

 San Francisco vu par Charlotte



Half Moon Bay by Charlotte Traces de VOyages


Si vous passez par San Francisco, ne manquez pas de vous rendre à Half Moon Bay.

A trente minutes en voiture au sud de la ville, vous y découvrirez un lieu à part et enchanteur. La route pour s’y rendre est sinueuse et vous fait d’abord passer près d’un lac, pour ensuite traverser une forêt sombre et tortueuse, longer des petites fermes agricoles, descendre des collines dont le sommet se couvre de nuages en fin de journée pour arriver dans le petit centre-ville très coquet.

Cette ville est un véritable petit havre de paix, une enclave paradisiaque pour les amateurs de slow travel. Ici, vous pouvez faire une balade à cheval sur la plage ou surfer les vagues, jouer au golf face à l’océan pour ensuite vous régaler dans un des restaurants gastronomiques, chiner dans les boutiques vintage et celles d’antiquités, admirer les œuvres des galeries d’art, visiter les fermes des petits producteurs, ou encore camper au bord de la plage...

Vous l’aurez compris, se rendre à Half Moon Bay, c’est vivre un moment de détente à part,comme si le temps s’était arrêté. Une fois que vous aurez goûté à ses charmes, tout comme nous, vous


n’aurez plus envie de partir.








San Francisco vu par Stephanie


San Francisco by Stéphanie Voyages-Roadtrip 

Entre San Francisco et moi ça a été l'amour au premier regard. Ca paraît complètement cucul dit comme ça, mais c'est vrai, je n'y peux rien.

Je l'ai découverte en été 2010, avec une copine, et depuis c'est devenu ma ville préférée au monde. Pourtant on aurait pu croire que c'était mal parti : l'été, ce n'est pas la meilleure saison pour visiter la ville. Sauf si on veut voir le fameux fog la recouvrir tous les jours (ou presque), toute la journée (ou presque). En fait, en été, il fait froid à San Francisco. Et nous l'aurions su si nous avions préparé un minimum ! Pour nous, la Californie, c'était la plage, le soleil, le Pacifique, etc... le coup de vent froid qui nous a accueilli nous a fait comprendre que ce n'était pas vraiment le cas.

Qu'à cela ne tienne. On a eu froid, mais qu'est-ce qu'on a kiffé ! On n'est resté que 2 jours, mais on a fait pratiquement tous les trucs touristiques qu'il fallait : le cable car, Alcatraz, le Pier 39, Lombard Street, la Coit Tower, Haight Ashbury... Nos pieds et nos mollets ont failli nous coller un procès mais c'était bien.

Ensuite on ne s'est pas revu pendant 4 ans. Quatre ans où j'ai voyagé de l'autre côté de la planète mais où SF est restée dans un coin de ma tête.

Une autre de mes amies a décidé d'aller faire un an d'études aux USA, et j'ai décidé d'aller la rejoindre le temps d'un autre roadtrip sur la côte Ouest, au départ de San Francisco.

Je l'ai redécouverte presque comme je l'avais laissée. Je suis retombée amoureuse pour les mêmes raisons.

C'est là que j'ai décidé d'ouvrir mon blog, pour pouvoir en parler en long en large et en travers. Pour parler des quartiers, de cette ambiance typiquement san franciscaine, des bonnes adresses, et, pourquoi pas, pour aider d'autres personnes à préparer leur voyage.

Quelques années plus tard, j'ai décidé d'aller y vivre plusieurs mois, et même d'y travailler. J'y suis allée en automne, donc l'été indien, et le temps était magnifique. Le travail ambiance « startup américaine » était génial. Les gens étaient cools. L'expérience a été chouette. J'ai réussi à la prolonger sans regrets.

Je ne sais pas comment exprimer avec des mots pourquoi San Francisco me plait autant. Ce doit être l'ambiance « laid back », la baie, l'architecture … des petits riens qui font tout. Allez voir par vous-même, vous comprendrez !

Stéphanie
Voyages-Roadtrip

Voilà voilà, il est presque temps pour nous de nous envoler vers la côte ouest des Etats Unis. D'ici quelques jours,nous retrouverons San Franciso après bien des déboires dans la préparation de ce roadtrip (remember mon article comment préparer son voyage sur la côte ouest) . 

J'espère qu'avec toutes ces lectures, et tous les conseils de mes amis voyageurs, nous allons tomber in love de cette ville extraordinaire qui fait rêver tant de monde.

Et vous, vous déjà allés à Sn Francisco? San Francisco vis a--t-elle séduite ? Sinon comment vous l'imaginez ? Dites moi tout.

Kiss you 
Chacha





Commentaires

  1. Mon coeur est resté à San Francisco ... J'ai rêvé des States durant plus de 30 ans et un beau jour de l'été 2009 , j'ai enfin pu poser mes pieds sur le sol Américain, pour le road trip de mes rêves. Point de départ (et de retour) SF, c'était une évidence pour moi, avant d'aller parcourir, après , une bonne partie du grand Ouest. Cette ville, j'en ai rêvé , pour de multiples raisons, et cette ville m'a donné plus que ce que j'attendais, au centuple. Déjà pour sa taille, presque à l'échelle européenne, ce n'est pas la plus grande ville des états unis, on peut faire beaucoup de choses à pieds. Mais, à chaque quartier, l'ambiance est différente, on est dans un autre univers dès qu'on change de colline. Et quels quartiers ! Castro, Haigts Asbury ,Embarcadero, golden gate park, Financial district, Mission, Fisherman's Wharf, Chinatown, ...la liste est trop longue, mais tous mérite une visite, tous dégagent une aura particulière. Après, j'ai adoré son esthétisme. Certes, c'est une notion très subjective, je fais de la photo et chaque regard, chaque point de vue me donnait envie de sortir mon appareil photo. Enfin, la qualité des relations humaines que j'ai eu avec les san franciscain. Bien sûr, j'ai retrouvé , après, ailleurs, cette "gentillesse" typiquement américaine, ce rapport aux autres, toujours courtois et bienveillant (voir plus encore), mais comme c'est à SF que je l'ai éprouvé pour la première fois, les multiples attentions des américains face à la petite touriste frenchie que j'étais, cela restera pour moi "the spririt of San Francisco". Et puis, enfin, d'abord, pour toujours, le GGB...je suis une amoureuse absolue , totale et définitive des ponts (les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts) où que ce soit et quels qu'ils soient. Et, à ce titre, le Golden Gate est "The Bridge top of the World" ! Je suis restée des heures à le contempler, à la photographier, à l'admirer...Oui, même avec le fog, le froid et le vent glacial...à 6 h du matin ou au coucher du soleil, il offre un spectacle toujours incroyable, étrange et fascinant à nul autre endroit pareil... Je retournerais à San Francisco, je ne sais pas encore quand, mais je sais que comme la première fois où j'ai foulé le sol de cette ville, je vais à nouveau pleurer d'émotion et de bonheur. Have a good trip

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai la chair de poule... je suis émotion 💙
      Merci de ce poignant commentaire

      Supprimer
  2. Une maison bleue adossée à la colline... une de mes chansons favorites, chantée tellement souvent devant le feu de camp, et ce message qui parait le 24 juin, date mémorable pour Bibi née le 24/06/62!
    Un très beau reportage avec vos sentiments partagés. Merci!
    Bizz Ponpon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiiii d'être passée par ici, et bon anniversaire 😘😘😘

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Articles les plus lus au cours des 30 derniers jours